Top 5 des objets connectés farfelus ! 5.00/5 - 1 vote

 

 

Pourquoi les créateurs d’objets connectés n’auraient-ils pas de droit de laisser libre court à leur imagination débordante ? Faire de ses toilettes THE place to BE dans la maison, inventer des rollers qui nous feraient marcher plus vite, un casque qui fait pousser les cheveux… Et un petit top 5 pour regrouper les objets connectés les plus farfelus !

iGrow : parce que votre crâne le vaut bien

iGrow

Faire repousser ses cheveux en portant un casque, c’est limite un scénario plausible de dessin-animé à la Tex Avery, où le héros tente le coup et se retrouve affublé d’une moumoute à la Chewbacca. Eh non, c’est réel et même que ça a été validé par la FDA américaine ! Présenté au CES 2015, iGrow fonctionne grâce à des LEDs et des lasers chargés d’éviter aux crânes de finir à poil. Le dispositif est doté d’écouteurs sur les côtés histoire de faire autre chose que de regarder ses cheveux pousser grâce à un système censé permettre de stimuler les bonne cellules au plus près.

Rollkers : marcher comme sur des roulettes

Rollkers

Marcher plus vite grâce à des rollers. Les Rollkers ce sont des accélérateurs de marche, c’est une idée française et ça a été présenté au CES 2015 aussi. Et en soit en voilà une bonne idée pour tous les paresseux. Deux roues, un moteur et une batterie plus tard on chausse ces drôles de souliers et on relie le tout à son smartphone pour définir une vitesse de marche et gérer le freinage. A n’utiliser par contre que si votre flemme surpasse votre peur du ridicule.

Svakom Gaga : premier sex selfie  stick

Svakom Gaga

Le Svakom Gaga, est un vibromasseur permettant de filmer un orgasme féminin de l’intérieur. Le sex selfie stick waterproof est équipé d’une caméra HD qui, d’après le porte parole de LoveHoney « permet aux utilisateurs d’apprendre à connaître leur corps dans son intégralité grâce à la vidéo remarquablement claire de la caméra ». Tous les enregistrements peuvent être directement téléchargés via un PC ou un smartphone avec FaceTime.

D Free : petit appareil qui en a dans le ventre

D Free

Tripe W, une startup nippone a créé un petit boîtier aux propriétés pour le moins remarquables puisqu’il indique à son utilisateur lorsqu’il est temps d’aller aux toilettes, 10 minutes précisément avant que la grosse commission ne représente une gêne douloureuse, ou que l’irréparable arrive en cas de diarrhée. Ces 10 minutes chrono sont déterminées car le capteur ventral qui analyse les mouvements à l’intérieur des intestins et envoie toutes les données récoltées sur le smartphone de la personne. Bien qu’elle soit pour le moins farfelue, l’invention vise surtout un public âgé souffrant de problèmes intestinaux.

Numi confort : toilettes tuning

Numi confort : toilettes tuning

Les Numi Comfort Height sont des toilettes américains qui fonctionnent grâce à un écran LCD tactile. Il est d’ailleurs possible d’y connecter son smartphone. Que demander de plus, mis à part peut-être un détecteur de présence, un haut parleur, la traditionnelle cuvette automatique qui s’ouvre et se ferme… Une chasse d’eau à plusieurs vitesses, est également installée sur l’objet. Ca, associé au port USB, l’emplacement carte SD et de quoi transformer sa cuvette en caisse de résonnance