Où acheter des objets connectés ? La guerre des magasins Lick, Fnac Connect & Mood 5.00/5 - 1 vote

 

 

Le marché des objets connectés en fait rêver plus d’un. Pour cause selon GfK le potentiel de ce marché sera de 700 milliards d’euros d’ici 2020. La guerre est lancée, Lick, Fnac Connect, Mood, sont autant de petites enseignes et de point de vente qui se multiplie pour ne proposer que des objets connectés à la vente.

Avec un potentiel de marché de 700 milliards d’euros selon GfK, les objets connectés sont pour le moins prometteur. De quoi faire naître des passions chez toutes les enseignes multimédias.
Ils se multiplient, on les retrouve partout, appelés « flagship », ces petits points de vente sont spécialement dédiés à la vente d’objets connectés. Dans ce domaine, trois concurrents (principalement à Paris) s’affrontent : Lick, Fnac connect et Mood. Chaque point de vente à sa propre identité, mais tous on fait le pari de dédier leur espace à la téléphonie et aux objets connectés à nos smartphones.

 

Les objets connectés se vendent mieux que les jeux vidéo et la musique

chiffres_d_affaires_fnac

Source : LSA conso

Selon LSA conso, les objets connectés se vendent mieux que le reste. Pas étonnant que ces points relais de ventes se multiplient alors. Si on prend l’exemple de la Fnac, 11% du chiffre d’affaires en 2014 a été réalisé par la téléphonie et les objets connectés. Pas autant que la société est décidée de former des équipes et de vendre spécifiquement ces produits dans des « Fnac Connect » comme c’est le cas à Angoulême et aux Champs-Élysées.

Lick dans la bataille avant la Fnac

Magasin_LICK

Ici le point de vente Lick à la défense

Stéphane Bohbot, P.D.G. d’Innov8 est un précurseur en la matière. Avant tout le monde et avant la Fnac, il a pensé a créée des espaces dédiés uniquement aux objets connectés, le concept Lick. Là où la Fnac mise sur des produits rangés par thématiques, Lick à une notoriété à se faire et installe des cornes de marques pour attirer la clientèle. À Paris on retrouve Lick à la Défense dans un espace de 200 m² et aux Champs-Élysées sur 125m².

 

Selon GFK il y aura 30 objets connectés par foyer en 2020

Si la Fnac revendique la place de numéro un pour la vente d’objets connectés, elle entend bien renforcer sa position sur ce marché, notamment grâce à ces petits points de vente. D’après LSA conso : « Un cercle vertueux est en marche , estime François Klipfel, directeur général adjoint de GfK Consumer Choices France. Nous pensons que l’on trouvera en France plus de 30 objets connectés par foyer en 2020 et qu’il devrait s’en vendre d’ici là 2 milliards en France. »

 

Mood, la marque « cool »

magasin_Mood

Mood se veut à l’image de sa clientèle connectée : tendance et dynamique

Mood veut faire la différence et se définit comme étant un point de vente « tendance ». Mood se veut comme « une nouvelle marque résolument jeune et sociale. » La sélection faite de produits semble privilégier le design et met en avant le fait qu’elle est une communauté. Résolument dans l’air du temps, Mood veut se différencier des points de vente Fnac et Lick en jouant la carte d’une société plus dynamique, plus jeune qui fédère autour d’elle une communauté. Sur le site de la marque, on retrouve notamment une liste des derniers tweets la concernant.

Communaute_Mood

Une capture d’écran du « wall » twitter de Mood sur le site officiel
Retrouvez la carte des points de vente sur le site officiel de la marque.