La France est elle à la pointe sur les objets connectés ? 3.00/5 - 1 vote

 

 

Depuis quelque temps, il semblerait que la France soit passée maitre dans le domaine des objets connectés. En effet après avoir inauguré la Cité de l’objet connecté à Angers le quotidien britannique, The Financial Times, a publié un article plutôt flatteur (chose rare) sur l’avancée technologique de la France. Alors la France est-elle vraiment à la pointe dans le secteur des objets connectés ?

 

Dans l’hexagone comme à l’étranger

En effet que les startups se situent en France comme à l’étranger (surout aux États-Unis), leurs développements sont actuellement en pleine explosion ! Des entreprises comme Parrot, Withings ou encore Bluebee, sont de véritables pionniers dans le domaine des objets connectés, et pourtant ils ne cessent d’imaginer et d’innover, pour nos appareils intelligents de demain. Ces dernières ne cessent de porter et de faire parler de la French Tech, hors des frontières de notre hexagone.

Les objets connectés dans l’hexagone comme à l’étranger

La French Tech

Aujourd’hui on entend parler de cette fameuse French Tech un peu partout, il faut savoir que cette appellation sert particulièrement aux villes, car elles peuvent ainsi demander des financements à Bpifrance. Cependant les sociétés françaises développant des objets connectés, s’avèrent souvent être de jeunes startups nécessitant des financements participatifs, ce qui empêche tout de même un peu ces dernières, de s’implanter vraiment dans le marché.
French Tech

De nombreux concours et investissements

L’État ainsi que de nombreux organismes de financement comme Bpifrance, participent activement au développement de lIoT et de ses objets. Le concours dInnovation Numérique, mais aussi le CES permettent un maximum de visibilité pour les appareils, voilà donc pourquoi le gouvernement investit autant dans le numérique. Nos voisins européens comme l’Angleterre étudient également ce genre de dispositif, pourtant il semblerait bien que la France soit plus « motivée » et de ce fait plus « à la pointe ».

French Tech concours et investissements